En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

 

Ostéopathie et nourrisson

 

 
L’accouchement peut être le premier des traumatismes pour le bébé. Trop long ou trop court, il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes et en perturber le développement. Difficile, il nécessite parfois l’emploi de spatules, ventouses ou forceps, qui vont influer sur la mobilité des jonctions des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

Souvent, les nouveau-nés naissent avec la tête un peu déformée, le crâne en obus, un œil plus fermé que l’autre, une oreille plus en avant que l’autre, le nez un peu écrasé…
Les parents s’entendent dire que cela se remettra tout seul. Pourtant il en résulte souvent une ou plusieurs dysfonctions ostéopathiques pouvant générer des troubles fonctionnels.
Grâce à des séances courtes et des techniques très douces, l’ostéopathe va corriger ces troubles fonctionnels.
La consultation en ostéopathie pédiatrique se déroule toujours entre l’ostéopathe, le nourrisson et son parent pour permettre une prise en charge efficace et toute en confiance.
 
nourrisson.jpeg
Quand consulter ?

lorsque l’accouchement s’est effectué sous péridurale
quand le travail a été trop long (plus de huit heures) ou trop court (moins de deux heures)
si la présentation s’est faite par le siège, par la face ou par le front
après une forte traction sur la tête
quand le cordon s’est enroulé autour du cou
dans les cas de prématurité (le crâne est plus fragile)
si l’expulsion a nécessité une forte pression sur l’abdomen maternel
après l’emploi de forceps, ventouses ou spatules en cas de césarienne
en cas de souffrance fœtale, de réanimation même légère du bébé  

Vous pouvez aussi me contacter :