En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Course à pied et Ostéopathie

Avec l'arrivée des beaux jours, bon nombre de personnes viennent consulter avec l'envie de rechausser leurs baskets, prêtes et déterminées à éliminer les repas copieux de cet hiver. Que vous soyez sportif occasionnel ou régulier, que vous vouliez en finir avec une douleur ou simplement l'éviter, cet article est fait pour répondre à vos questions.
 


Image-running-3-768x480.jpeg

Une étude scientifique de l’Université d’Amsterdam montre que courir de manière régulière mais non intensive, en participant occasionnellement à des épreuves de longue distance (du type marathon), soumet à un risque accru de blessures compris entre 37 et 56% par an. Certains facteurs jouent des rôles déclencheurs, le principal étant la quantité de kilomètres courus ou le temps consacré à la pratique sportive.


La pratique d'un sport met en action votre corps et l'ensemble de vos articulations. Parfois, après un entraînement vous pouvez ressentir de petites douleurs au bas du dos, à la nuque ou aux genoux par exemple. Cependant celles-ci n’attirent pas votre attention car elles disparaissent au début généralement en quelques heures ou quelques jours. 

 

Soyez vigilant, c'est peut-être le début des problèmes !



Ces petites douleurs sont très souvent la conséquence de micro-traumatismes lors de la course à pied (en particulier lors de la pratique sur le bitume). Elles peuvent débuter directement après des efforts répétés ou au contraire faire suite à vos antécédents. 
Mais d’où proviennent ces micro-traumatismes lors de la course à pied ?
• En raison des impacts répétés au sol, ainsi que des mouvements de bascule et de torsion du bassin, ce qui pourra placer votre colonne vertébrale au cœur de nombreuses contraintes (en particulier le bas du dos : les lombaires).

La cheville, « articulation reine du pied » qui supporte l’ensemble du poids de votre corps, le genou constituant un « relai essentiel » ou encore la hanche, font également partie de la triade des articulations très sollicitées lors de la course à pied. 

Le haut de votre dos, conditionné par le balancement des membres supérieurs, par l’architecture musculaire mais aussi par les influences du bassin et des jambes entraineront également des tensions.



Image-running-articulations
 
 

Apparition de la douleur : n'attendez pas, prenez les devants ! 



 
Le corps humain est une machine bien faite. L'ensemble de vos systèmes musculaire, articulaire, ligamentaire travaillent en collaboration pour vous permettre de vous lever, de marcher et de courir... même avec ces « blocages ». Mais même s'il est capable de s'adapter, le corps a ses limites et peut s’essouffler. 
Quand consulter son ostéopathe ?
A titre préventif ou curatif, l’ostéopathie permet aux sportifs, dès l’enfance, d’équilibrer le corps afin de pratiquer durablement leur activité. 

L'Ostéopathie est utile dans le but d'éliminer toutes les contraintes mécaniques au préalable afin d'éviter les douleurs et les blessures. En clair, il est évidemment préférable de démarrer son activité sportive avec un corps vierge de tout blocage pour assurer un travail dans les meilleures conditions possibles.



Pour une reprise de l’entraînement 

 
Après une longue période d’arrêt, lors d’une période d’inactivité le corps perd en souplesse, certains blocages articulaires peuvent alors apparaître et les contraintes de la course créent des douleurs autour de ces zones. Il est d’autant plus important de consulter si certains signes annonciateurs ont vu le jour (lumbago, cervicalgie, douleur des membres inférieurs…). La reprise de l’activité sportive s’effectuera alors progressivement pour éviter les blessures.
 
 
Quand il y a apparition de douleurs pendant ou après l’effort 

blessure-trail-application
Lors de l’effort, les articulations, les muscles, les ligaments et les viscères sont sollicités. Aussi, toute perte de mobilité d’une ou plusieurs de ces structures peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé du sportif se manifestant par différents symptômes, allant de la simple contracture à la douleur chronique.




Pour la préparation d’un évènement 


Que vous prévoyiez de faire un 5km, un marathon ou encore un Ultra Trail, soyez prêt pour le jour J ! Consulter votre ostéopathe pendant votre préparation sportive vous permettra de profiter pleinement des capacités de votre corps. Même s'il est préférable d'être suivi tout au long de votre entraînement, vous pouvez prendre rendez-vous jusqu'à la semaine précédant l'évènement. En effet, une séance d'ostéopathe entraîne des modifications sur votre corps et il faut prévoir un temps de repos de minimum 48/72h pour ne pas minimiser ou annuler les effets du traitement ostéopathique.


e55bbf_8cb62eaddd364fc1ba26a1b186aa4716~mv2.jpeg

Les conseils de votre Ostéopathe

A la fin de la séance, votre ostéopathe prendra du temps pour discuter avec vous de vos habitudes et de vos comportements dans le but de vous donner de précieux conseils pour améliorer et faciliter votre pratique sportive. En outre, vous devez accorder une importance toute particulière à votre échauffement, à vos étirements ainsi qu’à vos chaussures, en tenant compte de vos besoins